Le TOUR

Notre intention n'est pas de faire un "cours" de tournage (pour l'instant), mais de faire un rappel du vocabulaire et de l'utilisation d'un tour.

On peut faire du modélisme sans tour, mais si on s'attaque à la construction, intégrale ou pas, le tour, ou un substitue, s'avère vite très utile.

Définition ! un tour est une machine qui fait tourner une pièce. En appliquant un outil sur cette pièce on peut faire un trait, une gorge, ou enlever de la matière. En grande majorité un tour sert à faire des pièces cylindriques. L'intérêt est que la machine tourne régulièrement, et donc la pièce sera aussi régulière : le moindre débutant peut faire un cylindre quasi parfait : il est donc facile de faire un axe, ou une roue.. qui tourne bien rond !

Les termes d'un tour


Nos petits tours de modéliste, s'ils sont récents, n'ont pas de boite de vitesses, mais un variateur électronique, et souvent l'avance est manuelle, cela diminue notablement le prix ! et rend le tour plus simple d'utilisation !


Que peut-on faire avec un tour ?


Amener une pièce à un diamètre précis (en rouge) le plus simple, on appelle cela un chariotage !


Un dressage sur la face de la pièce


Un trou dans l'axe de la pièce.




Une rainure précise


Un chanfrein régulier !


Un filetage dans l'axe, extérieur ou intérieur (après le perçage bien sûr ! )



Le tronçonnage : couper la pièce de manière parfaite à la fin du travail !

Le polissage d'un axe (ou d'une roue ! ) façon amateur ! Là, pas de dessin car l'outil devient amateur, bien que très souvent utilisé : lime fine, toile émeri ou même pour la finition stylo fibres de verre. Conditions : prudence, ne pas appuyer, et bouger l'outil en permanence.

Les outils indispensables

Je passerais sur ceux qui font eux même leurs outillages, et nous commencerons par l'outillage courant du commerce. (une page sera faites pour et par ceux qui font leurs outillages.)

La plaquette en carbure ou en HSS  est jetable, et donc évite la difficile opération d'affutage. 

Les formes sont diverses, mais on prendra au début la plus économique, carrée avec les 4 faces affutées et souvent réversibles (donc 8 arêtes). Mais on peut aussi trouver différentes formes pour différents travaux : rondes, rectangulaires, losanges pour avoir des pointes plus longues, ou avec affutages spéciaux pour les matériaux qui l'exigent.


Les plaquettes sont vendues au détail. Ici moins de 10€. Il est préférable de prendre de la meilleure qualité !

Quelle vitesse de rotation, quelle vitesse d'avance ?

Quelques réponses ICI

Un tour est lourd !

La masse des tours augmentent exponentiellement en fonction de leur grandeur !

Un tour est un outil de précision. Si l'entre pointe est plus longue, pour garder cette précision, il faut toujours plus de rigidité. Donc le "banc" du tour, son chassis, doivent adopter des matériaux plus rigides. Assez rapidement ce banc est en fonte coulée fraisée, ce qui est nettement plus cher à produire qu'un profilé aluminium, mais le service n'est pas le même !

Quelques machines

pour notre usage

Le plus simple, le moins cher, facile à trouver (eBay, en France) pour environ 26€ !

Un moteur continu basse tension, un petit mandrin une contre pointe sur billes... mais juste un appui pour l'outillage (donc tenu à la main)

Vraiment pour pour les petits travaux, ou pour essayer !


Très comparable au précédent, l'utilisateur nous montre son outillage : lame de scie, limes de différentes tailles....

Et ne croyez pas que ce soit un débutant : voir ici





Son "grand" frère, plus adapté à notre échelle. 1800€


Le "petit" PROXXON suffit pour de petites pièces ou la rectification des roues. 

Pas d'avance automatique, moins de 100€ (Multirex)


Un tour complet. Il a tout des grands mais en plus petit. 1500€ manomano